Choose Africa vient en aide aux PME africaines

Choose Africa vient en aide aux PME africaines
1 May 2019 Off By admin5724

Afrique, un véritable pôle d’innovation depuis quelques années. La preuve de plus en plus de start-up africain investit des efforts colossaux et fascinants en matière de technologies de l’information et de la communication. Même si ce secteur connait un rebond significatif, il rencontre également un problème de taille notamment au niveau de l’accompagnement et du financement. C’est pour pallier ce problème que « Choose Africa » a été monté par l’Agence française de développement ainsi que sa filiale du secteur privé Proparco. Mais en quoi cette aide consiste réellement ?

2,5 milliards d’euros d’ici 2022

28 novembre 2017, devant les étudiants de l’Université de Ouagadougou, le président français Emmanuel Macron avait montré son enthousiasme et sa motivation pour prêter main-forte à l’innovation et l’entreprenariat en Afrique de l’Ouest.  Chose promise, chose due. 2 ans plus tard, Choose Africa voit le jour. Ce programme a pour but d’accompagner près de 10 000 entreprises africaines avec une aide de 2,5 milliards d’euros d’ici 2022 ou plus de 1 600 milliards de francs CFA. Selon le directeur général délégué de Proparco, l’urgence était dans l’accompagnement des petites et moyennes entreprises pour leur pousser à continuer leur chemin vers les programmes d’envergure.

Comment seront partagés les fonds ?

Un milliard d’euros, soit 650 milliards de francs CFA seront destinés en fonds propres (c’est-à-dire investis directement dans les PME ou par le biais des fonds dédiés aux PM). Comme convenu, ce sera les projets numériques qui bénéficieront d’une grande partie de ces investissements. Le programme Digital Africa, lancé dans les années 2018 par Karim Sy recevra, par exemple une grande somme soit 650 millions d’euros. Et le reste ? Les 1,5 milliard d’euros restants seront dédiés aux banques locales pour améliorer les conditions de prêts pour les petites entreprises. 900 millions d’euros seront donc destinés aux lignes de crédit et 600 millions d’euros pour les garanties consenties. Il est important de rappeler que dans les pays en voie de développement et émergents, les PME sont les principales formes d’entreprises et créent, tous les ans, 60 % d’emplois formels. Le manque de financement empêche, pourtant, l’évolution de ce secteur et certains futurs startupers sont freinés par la question budget alors qu’ils ont, initialement tous les critères pour mettre au point d’excellents projets dont le but d’apporter de l’innovation dans le pays.

Accompagnement technique

L’aide apportée par « Choose Africa » ne se limite pas à l’argent.  Et pour cause, un accompagnement technique et des conseils stratégiques seront également offerts aux petites et moyennes entreprises en phase de création et de développement. Au programme : des séances d’incubations et d’accélération de projets innovants, des idées pour améliorer et pousser à la compétition entre PME et enfin des pistes pour rendre le marché plus attractif. Chaque entreprise bénéficiant de cet accompagnement devra être porteuse d’innovation, mais il sera plus poussé pour les entreprises œuvrant dans le numérique. Tous les secteurs sont invités à s’informer sauf si le secteur en question concerne le pétrole et les hydrocarbures.

0Shares